Vous êtes ici : AccueilForum politique de la CUA et du RINADH à Addis-Abeba : la présidente du CNDH appelle à la mutualisation des actions en faveur de la protection des victimes des déplacements forcés

PUBLICATIONS À LA UNE

Bulletin d'information

Actualités

11-10-2019

Genève: le CNDH participe à la Consultation mondiale sur le rôle des INDH dans (...)

Lire la suite

08-10-2019

Egypte : Le CNDH participe au congrès sur « Les législations et les mécanismes (...)

Lire la suite

01-10-2019

Participation de la Présidente du CNDH la table ronde de haut niveau sur "la (...)

Lire la suite
Lire toutes les actualités
  • Réduire
  • Agrandir

Forum politique de la CUA et du RINADH à Addis-Abeba : la présidente du CNDH appelle à la mutualisation des actions en faveur de la protection des victimes des déplacements forcés

Le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) participe au 3ème  Forum politique de la Commission de l’'Union africaine (CUA) et du Réseau des Institutions nationales africaines des droits de l'Homme (RINADH), qui s’est ouvert les 5 septembre 2019 à Addis-Abeba en Ethiopie sur le thème « Contribution des institutions nationales des droits de l’Homme (INDH) à des solutions durables pour les déplacements forcés en Afrique ».

La présidente du CNDH, Amina Bouayach a pris part à la séance d’ouverture du Forum en sa qualité de Présidente du CNDH et du Groupe de travail sur la migration du RINADH.

Dans ce cadre, Mme Bouayach a mis en exergue l’importance de la protection des victimes des déplacements forcés en Afrique qui « abrite plus de 24 millions de personnes déplacée, soit un tiers du total mondial, dont la plupart sont des enfants et des femmes ». Elle a mis l’accent aussi sur le rôle que les INDH sont appelés à jouer en vue de contribuer de manière significative à la recherche de solutions durables aux déplacements en Afrique.

A cet effet, la présidente du  CNDH a appelé à dépasser la question de l'extraterritorialité pour mutualiser les actions en faveur de la protection des victimes des  déplacements forcés.

Elle a en outre rappelé que le CNDH a réalisé un questionnaire auprès des INDH africaines en vue de l'élaboration du plan d'action du groupe de travail sur la migration présidé par le Conseil. Ce plan sera validé en novembre 2019 lors de la réunion biennale du RINADH.

Il convient de rappeler que le CNDH préside le Groupe de travail sur la migration au sein du Réseau des institutions nationales des droits de l’Homme (RINADH) en représentation des cinq sous-régions africaines. Ce groupe vise à conférer un nouveau cadre, à orienter la réflexion et à promouvoir le dialogue sur la migration et les droits de l’Homme, tout en poursuivant la dynamique des échanges, et en multipliant les échanges d'expériences et le dialogue entre les INDH, la société civile, les gouvernements et les autres acteurs.

Le Forum politique 2019 est organisé par l’Union africaine et le RINADH et bénéficie du soutien de l’Alliance mondiale des institutions nationales des droits de l’homme, du Haut-commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et du Programme des Nations Unies pour le développement au titre d’une initiative mondiale tripartite, financée par le Gouvernement norvégien.

Télécharger le discours de la présidente du CNDH